Peter Raymond

Paysages en divers médias

Je peins des paysages (du niveau du sol et d’en haut), à l’huile, à l’aquarelle et à l’acrylique. Le paysage, en tant que sujet, est muet, et est un moyen aussi bon qu’un autre de faire de l’art à propos de “rien” : le paysage fournit une armature sur laquelle je peux accrocher la couleur et la forme. Le défi consiste à résoudre la contradiction entre l’image que j’ai imaginée et celle qui apparaît, petit à petit, sous mon pinceau.